Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Y'en a vraiment qui débloguent...

Journal de bord d'un navigateur du web. Commentaires sur l'actualité, la société, la politique, les femmes, le sexe, l'âge, la vie...

Éoliennes über alles

Les Allemands ont pris de mauvaises habitudes. Sous prétexte que nous avons contribué à leur effort de guerre dans les années quarante, ils se croient autorisés à nous faire financer leur politique énergétique aujourd'hui. 

Je ne veux pas enfoncer le clou mais il s'agit encore d'une histoire de gaz… 

Les fameuses éoliennes dont on veut hérisser la France et que les préfets ont ordre de dresser à l'aide de leurs petits bras musclés, sont malheureusement insensibles au souffle puissant et tenace de Mme Pompili. Elles fonctionnent plus prosaïquement à l'aide du vent qui, lui, est beaucoup plus inconstant. En temps normal et sur un an, une éolienne ne fournit que 30% de sa capacité théorique mais quand un anticyclone s'installe, sa production chute à moins de 10% et certains jours à moins de 1% ! Comme on ne peut pas stocker l'électricité produite les jours où ça souffle et que les besoins des consommateurs sont eux constants, il faut pomper sur les autres sources d'énergie : en France, principalement le nucléaire et l'hydroélectrique, en Allemagne, le gaz.

Et le voilà qui pointe son nez et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça ne sent pas bon ! 

Car l'Allemagne, malgré ses innombrables éoliennes, n'a pas baissé ses émissions de CO2 et se bat à Bruxelles pour que le gaz devienne, par la magie du droit, une énergie "verte" (autrement dit, qu'on supprime le nez plutôt que l'odeur). Elle prévoit grand puisqu'un gazoduc russe l'abreuvera directement. Les Allemands veulent en profiter pour s'arroger le monopole de cette source d'énergie polluante quoiqu'ils prétendent ! Ils ont ainsi saboté notre propre projet de gazoduc avec l'Algérie (qui n'en était pas moins sale). Ils s'apprêtent donc, subrepticement, à contrôler l'approvisionnement de l'Europe en gaz après lui avoir imposé la dictature des éoliennes !

Cerise sur le gâteau, les Allemands fournissent aussi les éoliennes (Siemens) que nous sommes incapables de fabriquer, bien entendu.

Quant aux investisseurs (achat du matériel, mise en œuvre,  exploitation), ils sont pour l'essentiel étrangers et, comble du masochisme, nous leur garantissons leurs recettes pendant vingt ans en obligeant EDF à acheter à tout moment, jour et nuit, 365 jours par an, qu'il y ait besoin ou non, la production de ces moulins à vent à un prix largement supérieur à celui de l'électricité produite par nos centrales et nos barrages (jusqu'à cinq fois plus) !

Il y a comme une alliance entre les partis politiques qui défendent ces énergies renouvelables, les industriels du gaz, l'Allemagne et les financiers internationaux pour nous saigner... Car c'est nous, Français de base, qui payons cette gabegie, à travers les taxes qui s'ajoutent au prix de l'électricité ou de l'essence, sans parler des autres impôts !

C'est donc reparti comme en quarante avec une nouvelle Blitzkrieg et de nouveaux collabos : les Verts français. Notre virtuose du "en même temps" a épousé leur cause, évidemment, mais comme il est quand même encore un peu président, il a réussi à empêcher l'implantation d'un parc éolien au large du Touquet où son épouse possède une maison de vacances. Achtung Minen !

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article