Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Y'en a vraiment qui débloguent...

Journal de bord d'un navigateur du web. Commentaires sur l'actualité, la société, la politique, les femmes, le sexe, l'âge, la vie...

L'écologie pour les nuls

Un professeur expliquait récemment aux parents comment exposer leurs enfants aux radiations bienfaisantes du savoir. On peut lui faire confiance. Alors que les élèves français dans leur ensemble sont mauvais, les enfants d'enseignants sont ceux qui réussissent le mieux à l'école (qui a dit que le délit d'initié était réservé aux traders…) Selon notre professeur, pour que vos enfants profitent au mieux de leurs vacances, il faut saisir toutes les occasions de les soumettre à la question. Par exemple, leur demander de calculer l'âge d'un arbre à partir de sa circonférence et du coefficient multiplicateur propre à son espèce. Ça rapproche...

Par contre, mieux vaut ne pas renverser les rôles et demander à ce professeur combien il faudrait d'éoliennes pour remplacer une centrale nucléaire. Cette classe d'intellectuel (et intellectuel de classe) ne s'abaisse pas aux problèmes d'intendance. Don Quichotte se battait contre les moulins à vent. Lui se bat pour les éoliennes. Et comme pour tous les forcenés du national écologisme, le paysage ne devrait plus offrir à terme que des forêts d'éoliennes à perte de vue.

Le parc nucléaire français compte actuellement 54 centrales qui fournissent de l'électricité sans émettre de CO2. La consommation actuelle d'électricité par an est d'environ 500 TWh (térawattheures). Elle devrait augmenter de 30 à 60 % d’ici à 2050 puisque tout sera électrique, nous dit-on. Mais les écologistes français, copiant comme en 40 leurs homologues allemands, ne veulent plus du nucléaire. Il faudra donc remplacer les centrales… De toute façon il faudra les remplacer puisque, construites dans les années 80, elles arrivent bientôt en fin de vie. Et vu la démagogie de nos dirigeants politiques qui louvoient pour apaiser les Verts, il est fort possible que nous manquions très prochainement d'électricité comme nous avons manqué de masques au début de la pandémie. Aucune décision n'a en effet été prise pour un prochain programme nucléaire ou un programme énergétique au sens large. J'ajoute qu'il est plus facile de produire des masques en urgence que des centrales nucléaires, ce qu'un professeur ignore certainement. Je surajoute que même si on couvrait la France d'éoliennes, l'électricité produite ne répondrait pas aux besoins.

En première approximation il faut 2 000 éoliennes pour fournir autant d'électricité qu'un réacteur nucléaire type. Donc environ 110 000 éoliennes pour égaler la production annuelle. Ne soyons pas mesquin et arrondissons à 100 000… Sommes-nous prêts à nous éclairer, nous chauffer, conserver ou cuisiner nos aliments uniquement les jours de grand vent ? Seuls les écolos convaincus version zadistes sont sans doute prêts à le faire. Il faut donc stocker. Compte tenu des méthodes actuelles (batteries, hydrogène, barrages) et de leur rendement, le parc d'éoliennes devrait alors compter 300 000 unités. Je ne m'attarde pas sur l'impact écologique de ces moyens de stockage : 7 tonnes de batteries par Français, par exemple… pour une semaine de consommation. 

Autre aspect, le vent n'est favorable, pour un fonctionnement optimal des éoliennes, que sur une faible partie du territoire. Comme chacun sait, à part les donneurs de leçons, la force du vent décroît au fur et à mesure que l'on s'éloigne des côtes. Les éoliennes implantées aux meilleurs endroits (ce qui n'est actuellement pas le cas) ne fourniraient que 10% des besoins (hors stockage). Pour une production équivalente à celle du nucléaire et disponible à la demande, il faudrait 1 million d'éoliennes occupant environ 20% du territoire. Je passe sous silence, par charité, les besoins démentiels en béton, acier et autres matériaux ainsi que leurs émanations de CO2 (durée de vie d'une éolienne : vingt ans). Et tout ça bien sûr pour une consommation d'électricité annuelle équivalente à celle d'aujourd'hui. Si tout devient électrique, les parcs nationaux d'éoliennes devraient couvrir jusqu'à un tiers du territoire.

La cohabitation risque d'être difficile ! Comment ce délire peut-il attirer nos chevaliers à la triste figure ? Sont-ils manipulés ? Les Verts allemands ont été à la pointe du combat contre le nucléaire. Grâce à eux, l'Allemagne est revenue au gaz. Gaz fourni par les Russes avec le lobbying actif d'anciens hommes politiques allemands comme Gerhard Schröder (nous avons aussi nos transfuges puisque François Fillon émarge depuis peu au conseil d'administration d'une société russe). Et si les Russes, aidés des Allemands, ne cherchaient, comme ils l'ont fait dans d'autres domaines, qu'à démanteler la puissance nucléaire française avec l'appui des idiots utiles que sont les Verts ? On peut même imaginer qu'ils aient utilisé Tchernobyl pour semer la terreur (j'espère qu'ils n'ont pas provoqué l'accident ; ils ne sont pas à quelques millions de morts près et cette catastrophe n'en a pas fait autant). Ils avaient déjà noyauté en 1948 le Mouvement de la paix avec l'aide de leurs camarades français. Soutenant l'appel de Stockholm contre la prolifération nucléaire, le Mouvement de la paix organisa en France, en 1950, une vaste campagne, qui recueillit des millions de signatures, y compris celle du jeune Jacques Chirac (une taupe ?). Et on sait bien que les soviétiques sont contre la bombe atomique… chez les autres.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article