Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Y'en a vraiment qui débloguent...

Journal de bord d'un navigateur du web. Commentaires sur l'actualité, la société, la politique, les femmes, le sexe, l'âge, la vie...

C'est Zem que j'aime (7)

Cet accident survenu sur un tournage où Alec Baldwin tient le plus mauvais rôle de sa carrière, c'est vraiment pas de chance ! C'est vrai qu'il y a eu quelques négligences… Le matin même, quelques heures avant le drame, des membres de l’équipe sont allés s’entraîner en tirant à balles réelles sur des canettes de bière. Un spécialiste des armes et de la sécurité sur les tournages, n'en revient pas : "Ils ont pu prendre les armes du plateau, s’entraîner au tir avec puis les remettre sans les avoir vérifiées. On ne fait jamais ça. C’est très grave. C’est à peu près la pire violation des règles de sécurité qu’on puisse imaginer." 

Lorsque le coup est parti, Alec Baldwin était assis sur un banc. C'était en extérieur et la lumière avait changé. Il fallait trouver un nouvel angle pour la caméra. Il était en train d’expliquer comment il allait dégainer son arme quand le coup est parti. Or, Baldwin, à ce moment-là, pointait son arme vers la caméra. "C’est une violation majeure d’un des quatre protocoles de sécurité visant à prévenir un accident, pointe le spécialiste. Si Alec Baldwin avait suivi les règles de base, qu’on aurait dû lui inculquer, cette balle aurait fini dans un mur ou dans le sol parce qu’il n’aurait jamais pointé son arme vers quelqu’un." Les quatre règles en question sont : toujours considérer qu’une arme est chargée, ne jamais pointer son arme vers quelqu’un qu’on n’a pas l’intention de blesser, ne pas laisser son index sur la gâchette avant de tirer et être conscient de ce qui se trouve devant, derrière, sur les côtés de la cible.

Éric Zemmour, lui non plus, ne respecte pas les règles ! Rappelez-vous. Le 20 octobre, au Milipol de Paris, Salon mondial de la sécurité intérieure des États qui a lieu tous les deux ans, il s'est arrêté à un stand pour y manipuler un fusil d’assaut afin de tester le poids de l’arme et la visée. Et tout à coup, il a tourné l’arme vers les journalistes et leur a lancé : "Ça ne rigole plus, là ? Poussez-vous, reculez !"... Il n'y a pas eu de mort, comme au cinéma… quand tout se passe bien. 

Sur le moment, ça m'a paru normal. Mais avec ce qui s'est passé pour Alec Baldwin, j'ai peur que ses présumés électeurs en concluent qu'il n'est même pas capable de tuer un journaliste... MÊME PAR ACCIDENT ! Pourtant, ce n'est pas faute de les avoir menacés, ce jour-là et avant (il a dit par exemple : "Il faut enlever le pouvoir aux contre-pouvoirs", c'est-à-dire aux médias, aux juges, aux associations,  aux ONG).

Je commence à me demander s'il est vraiment le candidat qu'il prétend être ?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article