Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Y'en a vraiment qui débloguent...

Journal de bord d'un navigateur du web. Commentaires sur l'actualité, la société, la politique, les femmes, le sexe, l'âge, la vie...

C'est Zem que j'aime (10)

Philippe de Villiers, le Dernier des Vendéens, ne croit plus à la petite entreprise, ce que fut pourtant le Puy du Fou à ses débuts ("Fou" ne désigne pas une personne mais un lieu-dit, "fou" dérivant du latin "fagus", le hêtre). Contrairement à ce que l’équipe d'Éric Zemmour espérait, il ne se rendra pas à Paris le 5 décembre, jour du premier meeting de campagne du presque-ou pas-candidat. Il en aurait informé Éric Zemmour en invoquant sa crainte qu’un "soutien trop affiché ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou". Mais à des proches, Philippe de Villiers a confié ses "doutes sur la solidité" de l’équipe entourant le presque candidat, composée de trentenaires "talentueux, mais sans expérience", alors que la campagne peine à attirer des compétences.

Le même désamour semble avoir aussi gagné le financeur principal, Charles Gave, qui, apparemment, veut récupérer son prêt de 300 000 €. Il ne doit pas être aussi riche qu'Elon Musk car, même pour une fortune française, cette exigence est vraiment mesquine… Il veut même savoir comment l’argent a été utilisé. Et il prétexte d'une mauvaise farce dont sa fille aurait été la dinde. Deux proches de la conseillère du polémiste, Sarah Knafo, auraient soutiré quelques centaines d’euros l'héritière. Décidément, s'il se gave, le financeur n'aime pas en faire profiter les autres et fait plutôt penser à Picsou. Il a exigé l'éviction des deux "coupables". Ce qu'il n'a pas obtenu mais n'en garde pas moins pour le futur candidat "la plus profonde admiration". Enfin, un peu de magnanimité dans cet océan de dérision. Néanmoins, cette admiration demeure un tantinet platonique, si bien que les doutes qu'on lui prête (juste retour des choses) à propos de l'inexpérience de l'équipe qui entoure Zem doivent avoir un fond de vérité. 

La politique semble donc réservée aux vieux briscards. Les jeunes font de la figuration, collent les affiches (s'il y en a encore...), assurent le service d'ordre avec leurs petits bras malingres d'étudiants… et peut-être aussi, quand elles sont femmes, le repos des vieux guerriers ou des jeunes loups qui ont devancé le droit de cuissage... Mais les vieux mâles hétéros blancs ne sont pas les seuls concernés. Les affiches ou les photos publiées par Matthieu Orphelin m'ont toujours interpellé. On le voit souvent entouré de jeunes mâles, qui évoquent insidieusement un harem et un cœur de cible avec de gros pectoraux. Derrière le Vert pointe l'homme… L'écologie ne serait-elle donc qu'une pépinière de jeunes pousses ? Quand on est homo et qu'on a des ambitions faut-il passer à la casserole comme les dames ? Le chantage à la promotion canapé chez Fox News exercée contre les femmes, dénoncé par le film "Scandale", aurait-il son pendant pour les hommes ? On sait désormais que l'Église y est plongée jusqu'au cou. Il serait étonnant que le monde politique y échappe tant les tentations sont grandes… Mais, après tout, cela n'est qu'un problème d'ambitieux.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article