Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Y'en a vraiment qui débloguent...

Journal de bord d'un navigateur du web. Commentaires sur l'actualité, la société, la politique, les femmes, le sexe, l'âge, la vie...

Z comme… Boulanger

Je me disais bien qu'il ressemblait à quelqu'un… J'ai longtemps cherché… Charles Aznavour dans Un taxi pour Tobrouk… un troufion ! pas possible… Pourtant, il y a de belles répliques dans ce film, forcément, c'est verbalisé par Audiard… une, notamment : "Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche"... Intellectuel ou brute ? Les deux mon général ! C'est ça… il faut un gradé et de l'amour, on est au cinéma… Bon sang, mais c'est bien sûr ! Boulanger… pas l'électroménager… non, le général, 1837-1891, qui mourut de tristesse sur la tombe de sa maîtresse à Ixelles en Belgique… Je m'inquiète vraiment pour Stromae… il est en état de suicide imminent. Est-ce son papaouting, la crise de la trente-sixaine comme on dit en Belgique. Il ferait mieux de se ressourcer auprès d'un maître à penser, peut-être pas Zemmour, pas encore… c'est du lourd, du concentré… Mais je m'inquiète aussi pour le général, vous voyez de qui je veux parler… Vous auriez préféré maréchal ? Je sais, mais il n'a pas pu continuer à gravir les échelons dans la réserve puisqu'il s'est enfui le 1er avril 1889 (oui, un 1er avril !), alors qu'il avait un boulevard pour prendre le Parlement ! Trop sentimental… Bien sûr, il a encore des élans, des piques assassines... Contre ses anciens confrères, par exemple, lorsqu'il présentait ses vœux à la presse "détestée" et "moutonnière". Il leur a dit leurs quatre vérités à ces sagouins… ça y est, je suis contaminé… le virus de la polémique… ça permet d'occuper le terrain, de faire le show. Voilà ce qu'il leur a dit le 10 janvier 2022 (vous avez du mal à suivre…) : "Dans un an, jour pour jour, je vous inviterai à l’Élysée. Vous vous adresserez à moi avec respect, admiration, sollicitude et hypocrisie, comme vous le faites toujours avec les présidents de la République." Évidemment, ce n'est pas un bon exemple pour les âmes sensibles… Imaginez Stromae : "Dans un an, jour pour jour, vous vous recueillerez sur ma tombe… Retenez-moi ou je fais un malheur !"

Entouré de ses plus importants soutiens… le tout nouveau transfuge des LR Guillaume Peltier, son ami Philippe de Villiers, l’égérie des Gilets jaunes Jacline Mouraud (elle n'aime pas le q ?) et la présidente du Mouvement conservateur Laurence Trochu… Éric a longuement critiqué cette corporation qu’il "connaît si bien" et à laquelle il a longtemps appartenu. "Mais moi, j’étais différent"... qui oserait penser le contraire, Éric… "J'étais de droite. Ensuite je parlais et j’écrivais le français, alors que votre langue maternelle est le politiquement correct. Et j’étais populaire. Vous qui m’avez souvent présenté comme l’homme le plus détesté de France, vous êtes toujours les hommes et les femmes les plus mal-aimés de France. Et qui ne vous aime pas ? Le peuple, mes bons amis ! Et il a raison de vous en vouloir."

Éric a trouvé des ennemis presque à sa taille… j'allais ajouter qu'ils ne lui arrivent pas à la cheville mais je m'aperçois que j'ai mal calculé la hauteur… c'est à la plante des pieds qu'ils ne lui arriveront jamais et plutôt du côté terre que chair ! Car son profil d'aigle nous l'a fait voir soudain sur un Pont d'Arcole prêt à ranimer la France et son étendard ? En ces jours navrants, nous avons cru au sursaut national alors que nos renoncements nous avaient vrillé l'âme depuis trop longtemps. Général, vous voilà enfin !

Dans Le Courrier de la campagne de la porte d'Italie du 10 janvier, je lis : la "propagande politiquement correcte des manuels" sera combattue par tous les moyens, le port de la blouse rétabli en primaire (et les guêtres fortement recommandées), les pensions militaires suspendues pour les parents "d’élèves perturbateurs ou absentéistes". En primaire, l’apprentissage des langues étrangères sera supprimé puisque le français dominera à nouveau le monde. Le certificat d’études sera "rétabli à la fin du primaire" car il ne sert à rien de viser trop haut comme l'ont démontré les études Pisa (le maniement des armes suffira). "Nous ferons des classes de niveau. L’homogénéité des classes sera rétablie, pour permettre aux faibles de progresser, et aux forts de progresser encore plus." Mais alors… comment les forts sauront-ils qu'ils sont forts s'ils ne peuvent plus toiser les faibles ? L'humiliation, ce caviar de l'intelligence, va-t-elle disparaître avec la réforme ?! Comment un homme aussi aigu peut-il être parfois si obtus ? Sans doute que les convictions sont, comme l'acier, trempées dans un bain de glace.

Et Sarah Knafo dans tout ça ? Pour l'instant, elle est enceinte jusqu'au coude seulement… ce qui l'empêche tout de même de saluer son mari… Et ce n'est qu'un début ! Elle entend sécuriser les parrainages… Il y aura bientôt, partout en France, une flopée de clones qui n'auront pas besoin de maillots à l'effigie de leur père… car Dieu reconnaîtra les siens.

Et là, je m'inquiète… on dirait qu'Éric a succombé à la dictature du bonheur, de l'amour, de la famille, des enfants… Rappelez-vous, pour Boulanger ce fut un cul-de-sac. Comment peut-on préférer sa maîtresse à la France… et se suicider en Belgique, qui plus est (même Stromae préfère TF1) ?!!! La seule excuse qu'on pourrait lui trouver, à la rigueur, serait de vouloir fonder une dynastie après son sacre… encore faudrait-il qu'il soit sacré ! Il met la charrue avant le bœuf… Et souvenez-vous de Fillon : "Moi, j'aime ma femme"... et puis, paf, la chute ! Le talon d'Ulysse a toujours été Penelope (sans accent, à la galloise).

Flash info : Éric avait failli oublier les handicapés. Il s'est heureusement rattrapé vendredi à Honnecourt-sur-Escaut (Nord) en se disant favorable aux "établissements spécialisés" pour les enfants handicapés et contre "l’obsession de l’inclusion" en milieu scolaire classique. "L’obsession de l’inclusion est une mauvaise manière faite aux autres enfants et à ces enfants-là, qui sont les pauvres complètement dépassés par les autres enfants. On a décidé que c’était mieux de mettre tout le monde ensemble. Moi, je pense que non." Finalement, c'est très raisonnable par rapport à ce qu'on pouvait attendre (ou espérer, c'est selon)... Il faudra aussi penser aux vieux : Ehpads ou familles d'accueil ? Et leurs enfants ? Ils ne font pas partie de l'équation. Aujourd'hui, on délègue tout, y compris la responsabilité. 

Écrit en janvier de l'an 2022 du fin fond d'un EHPAD, quelque part en France

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article